Montaigu au cœur d’un territoire très dynamique

En choisissant la Vendée et plus particulièrement le bocage vendéen*, vous optez pour une région dynamique avec une identité forte et un important potentiel économique.

 

jeanneau kline

shenker2 sodebo2

 

Le bocage vendéen, un territoire très dynamique

Le bocage vendéen fait partie des territoires les plus dynamiques de France, avec un faible taux de chômage et une qualité de vie reconnue parmi les meilleures du pays. En effet, le bassin de population du bocage se classe 18ème sur 300** au classement « où fait-il bon vivre en France ? » réalisé par Les Echos en 2015.

Les jeunes y trouvent un emploi plus facilement et l’industrie a su se réinventer pour ne pas disparaître. Elle y représente même 40% de l’emploi salarié contre 12,5% en France.  Composée majoritairement de PME et ETI familiales, l’industrie vendéenne s’illustre particulièrement dans des secteurs tels que le meuble, le textile, l’agro-alimentaire, le transport routier ou encore la menuiserie industrielle.

 

Comment expliquer cette réussite ?

Les patrons vendéens expliquent en partie ce dynamisme par leur mentalité combative et leur esprit d’entreprise.

En parallèle, l’absence de grands actionnaires étrangers les laisse libres de ne rendre de comptes qu’à eux-mêmes et à leurs salariés. Les décisions sont donc prises plus rapidement et plus facilement pour la pérennité de l’entreprise

Le développement des entreprises est également facilité par les bonnes relations entretenues entre dirigeants et salariés. Les syndicats sont peu présents, les salariés ayant plutôt la volonté de négocier de front avec les dirigeants.

 

« Ici, le patron n’est pas perçu comme un salaud, mais comme un capitaine de navire »

 

Quelques success stories du bocage vendéen (liste non exhaustive) :

« Le petit ébéniste du Boupère, qui a des fourmis dans les limes et fonde dans les années 1960 l’un des futurs leaders français du meuble (Gautier) ; le petit cordonnier de La Gaubretière qui se lance dans la production de chaussures et fait un carton avec son cuir (Rautureau) ; le petit forgeron de La Pillaudière, dont l’affaire va devenir l’un des grands de la véranda (Concept Alu) ; le fils du quincaillier des Herbiers qui construit un canot pour s’amuser en 1957 et finit par conquérir le monde avec ses yachts (Jeanneau). »

*le bocage vendéen regroupe des communes telles que Les Herbiers, Montaigu, Pouzauges ou Mortagne sur Sèvre.
**Le bocage vendéen est dénommé « Les Herbiers » dans l’étude

Source : Enquête complète de Capital, à retrouver  sur http://www.capital.fr/enquetes/dossiers/fleury-michon-beneteau-meubles-gautier-l-incroyable-dynamisme-vendeen-1178046

http://www.lesechos.fr/infographie/2015-06-22-Zones-emploi/zones-emploi.html